mardi 30 septembre 2008

Google dépose un brevet de service téléphonique futuriste

Selon Google, la téléphonie devrait s'affranchir de toute contrainte de réseaux dans le futur ... et aussi des opérateurs. Google a déposé un brevet ou il décrit un service téléphonique permettant à l'usager de téléphoner via de multiples réseaux (GSM, Bluetooth, Wi-Fi, WiMax, CDMA…) mais aussi sur plusieurs réseaux d'opérateurs.

Ainsi, le brevet décrit la possibilité pour l'usager de pouvoir passer son appel selon ses souhaits et en fonction du prix proposé par l'opérateur, ou le niveau de qualité de l'appel.

vendredi 26 septembre 2008

Google lance le Projet 10^100 pour contribuer à un monde meilleur

Google lance un appel à projets "pour contribuer à un Monde meilleur" avec une nouvelle initiative baptisée "Projet 10^100". Voici le communiqué que Google a publié à ce sujet :

"Au cours de ces dix dernières années, Google a appris que les idées de génie peuvent surgir de n'importe où. C'est pourquoi, à l'occasion de son dixième anniversaire, Google annonce le lancement du Projet 10^100 (prononcer Projet 10 puissance 100), qui est un appel aux bonnes idées pour changer le monde en aidant le plus grand nombre de personnes possible.

Pour relever ce défi, nous demandons aux internautes de nous envoyer des idées séduisantes pour améliorer la vie de leurs contemporains. Nous avons engagé la somme de 10 millions de dollars pour transformer les cinq meilleures idées en réalité. Il peut s'agir d'idées de petite ou de grande envergure, à caractère technologique ou simples et géniales ? à condition qu'elles aient un fort impact. Nous sélectionnerons les 100 meilleures idées et demanderons à nos utilisateurs de voter pour celles qui mériteraient notre soutien financier. Ce vote déterminera les 20 finalistes retenus, puis un jury choisira jusqu'à cinq idées à financer.

Nous voulons faire comprendre au monde entier que les bonnes idées viennent de partout. Google Chrome doit son existence à des ingénieurs qui avaient besoin d'un navigateur d'un type entièrement nouveau pour bien gérer les applications web complexes. Google News est né peu après le 11 septembre 2001 de la frustration d'un ingénieur qui ne réussissait pas à agréger les sources d'actualités du monde entier en un même endroit.

Nous savons que d'innombrables idées de génie ont besoin de financement et de soutien pour pouvoir porter leurs fruits. Par quel type d'idées sommes-nous séduits ? Une équipe composée de seulement deux personnes est en train par exemple, de mettre au point une solution pour aider les millions d'individus qui portent péniblement sur de longues distances des seaux de 20 litres d'eau sur la tête. Ils ont conçu et vont distribuer le Hippo Water Roller (http://www.hipporoller.org/), un conteneur de 90 litres relativement bon marché que l'on peut facilement rouler sur le sol. Par ailleurs, First Mile Solutions (http://www.firstmilesolutions.com/) met en ?uvre des idées simples mais efficaces pour relier à Internet les communautés isolées des Pays en voie de Développement. Un de ses projets consiste à équiper les autobus publics d'appareils Wi-Fi afin qu'ils puissent détecter et envoyer les emails et messages enregistrés lorsqu'ils passent dans des zones sans connexion. Google souhaite vivement financer des projets ayant une telle portée. "


http://www.project10tothe100.com/intl/FR/index.html

vendredi 19 septembre 2008

le Google phone sera présenté mardi à New York par T-Mobile

Le premier téléphone portable doté du système d'exploitation « Android » développé par Google sera présenté mardi à New York, a annoncé jeudi la société de téléphonie mobile T-Mobile, qui le commercialisera.

Ce téléphone intelligent va concurrencer directement l’iPhone 3G d’Apple sorti en juillet. Il est fabriqué par la société taïwanaise HTC. Il disposera comme l’iPhone, d’un large écran tactile, du GPS, et des systèmes de connexion wifi et 3G.

Selon TecCrunch, le téléphone est baptisé HTC Dream et serait commercialisé au prix de l'iPhone.

Google a repris le modèle d’Apple d’une « boutique d’applications » en ligne, le « Android Market », afin de télécharger dans au début une cinquantaine d’applications.

lundi 15 septembre 2008

Google annonce le lancement de Mobile App pour BlackBerry

une série d'applications Web gratuites (Gmail, Maps, News...) destinées et adaptées aux possesseurs de téléphones BlackBerry seront disponibles !

Google fournit bien entendu sa propre solution de recherche sur Internet pour mobile, une manière de répondre à la récente annonce de l'accord entre RIM et Microsoft pour proposer Live Search sur BlackBerry.

Mais Google a également annoncé du nouveau, cette fois sur environnement Windows Mobile : Search with My Location.

Cette fonction combinant recherche et triangulation (ce qui permet à l'utilisateur d'identifier précisément sa localisation) fait appel à l'API de géolocalisation Gears Geolocation.

Cette fonctionnalité se rapproche de celle déjà intégrée dans Google Maps pour mobile.

Google Android serait à nos portes !

Deux personnes bien informées des plans secrets disent que l'opérateur T-Mobile de Deutsche Telekom et Google présenteront les détails de l'opération commune le 23 septembre.

Un porte-T- Mobile de nos germains cousins a refusé de confirmer, mais fait remarquer que la société s'engage à "présenter un téléphone cellulaire à base d'Android cette année."

Comme the Inquirer l'a récemment signalé, des contraintes de temps ont obligé Google à laisser tomber le support Bluetooth et pour GTalkService dans la version 1.0 de l'Android à base de Linux.

Le Smartphone doit normalement supporter une grande variété de technologies de communication, dont GSM/EDGE, CDMA, EV-DO, UMTS et Wi-Fi.

Google rachète une plateforme de blog coréeneTextCube

TNC, l'éditeur coréen du service de blog TextCube vient d'annoncer son rachat par Google.

Comme le logiciel Wordpress d'Automattic, TextCube est une plateforme en PHP à installer sur le serveur qui embarque aussi des fonctions de réseau communautaire.

En 2003, Google avait racheté le service de Blogger fondé par Pyra Labs en janvier 1999.

Par ailleurs, la firme californienne possède déjà le réseau social Orkut officiellement lancé en octobre 2006 et particulièrement populaire en Amérique du Sud, ainsi que le service de micro-blogging Jaiku.

Sur son blog, Chang Kim, co-fondateur de la compagnie, explique que le rachat de TNC est «une acquisition majeure de Google sur le territoire asiatique».

A l'heure où nous écrivons ces lignes, le géant de Mountain View n'a publié aucune information officielle.

Google Chrome : nouvelles technologies dans les navigateurs Internet


http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/55933.htm

La sortie d'une version béta de Google Chrome, le nouveau navigateur Internet développé par le géant de la recherche en ligne, n'est pas passé inaperçue dans les médias. Cette sortie a été presque simultanée avec la sortie de la version béta 2 d'Internet Explorer 8, publiée par Microsoft, l'annonce de la version béta de Mozilla Firefox 3.1 pour la fin du mois de Septembre et la mise à disposition de la deuxième version de test de Safari 4.

Cette compétition pour la nouvelle génération des navigateurs Internet a introduit plusieurs nouvelles technologies qui résultent de l'évolution de l'utilisation des navigateurs. En effet, les navigateurs servent aujourd'hui de plateforme autant à des applications en ligne, multimédias ou interactives, qu'à l'affichage de simples pages Webs. Alors que de nombreux services utilisent ces capacités, les navigateurs ont assez peu évolués pour s'adapter à ces nouveaux usages, et se trouvent en décalage par rapport aux besoins.

Les applications web nécessitent souvent des capacités pour le multimédia et de dessin, de la manipulation des objets, des interactions poussées avec l'utilisateur, des personnalisations de l'affichage et un affichage dynamique. Pour y parvenir, elles utilisent un ensemble de technologies, dont notamment des plugins (tels que Flash), des communications asynchrones (AJAX), des manipulations d'objets dans les pages (DOM) et un langage de script exécuté sur les postes clients (JavaScript).

Le support des nouveaux standards du web, la réactivité des scripts applicatifs et la bonne gestion des plugins sont donc devenus les nouveaux nerfs de la compétition. La réactivité des applications dans un navigateur dépend essentiellement de la vitesse de l'interpréteur du code JavaScript. Ainsi, Google Chrome, Firefox 3.1 et Safari 4 introduisent des interpréteurs JavaScript complètement nouveaux. Nommés respectivement V8, TraceMonkey et squirellfish, ils utilisent des méthodes de compilation en temps réel par tracing (Trace-Based JIT Compilation), qui permettent d'approcher les performances de celles de langages compilés après une première analyse. Les méthodes utilisées dans ces moteurs JavaScript sont hérités de la recherche sur les machines virtuelles et les exécutions en temps réels de Bytecode.

D'autre part, les applications web se complexifiant et la navigation par onglets étant la norme, il devient inacceptable qu'un site web arrête et bloque inopinément toutes les pages ouvertes. En effet, perdre des modifications lors de l'édition de documents en ligne se révèle plus dommageable que lors d'une simple consultation web. Pour résoudre ce problème, il faut que chaque onglet soit suffisamment indépendant pour que son exécution ne perturbe pas les autres.

La solution mise en place par Google consiste au lancement d'un processus par onglet. Cela se comporte exactement comme si plusieurs instances du navigateur se lançaient chacune s'occupant d'un onglet. Ainsi, le plantage dû à un site web n'influence pas les autres, et la mémoire est intégralement libérée lorsqu'un onglet est fermé. La solution de Microsoft dans Internet Explorer 8 est similaire, car elle utilise plusieurs threads indépendants, mais n'a pas la correspondance stricte entre un processus et un onglet que l'on trouve dans Google Chrome. Le problème principal de cette approche dans ces deux nouveaux navigateurs se trouve dans une consommation mémoire plus importante, puisque le partage entre onglets est presque nul, et que les moteurs de rendus sont dupliqués en mémoire. Cependant, ces duplications ne sont visibles qu'en mémoire virtuelle, puisque la plupart des systèmes d'exploitation modernes implémentent les méthodes de "Copy-on-Write" qui font qu'une page mémoire n'est recopiée en mémoire physique que lorsqu'elle est modifiée.

Enfin, tous ces navigateurs renforcent leur compatibilité avec les standards du Web (notamment HTML5, CSS2 et CSS3). Même Internet Explorer, qui a toujours été le mauvais élève pour la conformité aux standards, a amélioré énormément sa compatibilité aux standards.

mercredi 10 septembre 2008

site d'extensions et plugins pour Google Chrome

site qui recense les extensions et plugins pour Google Chrome vient d'être lancé.

ChromePlugins.org propose des outils de sauvegarde de profils et de thèmes.
Google n'a pas (encore) développé lui-même d'API d'extension pour l'instant, et n'est pas lié à ce site Internet.

Google News Archive Search le nouveau service de numérisation et d'archivages de journaux

Google met à la disposition des internautes un nouveau service de numérisation et d'archivages de journaux. Le nom du nouveau service : Google News Archive Search.

Google veut permettre la consultation des millions d'articles de presse publiés à travers le monde durant ces 250 dernières années ! Cela rappelle Google Books, qui proposait en 2004 de numériser tous les livres de la planète. Les réticences des associations de protection des droits d'auteurs ont eu le dessus.

Cette fois Google propose de financer la numérisation des journaux qui acceptent de donner l'accès libre à leurs archives. Un partenariat est déjà en cours avec une centaine de journaux.

Les revenus en provenance des liens sponsorisés, seront partagées entre Google et ses partenaires. Point positif pour les éditeurs : Google maintient le modèle économique de ceux-ci en proposant des pages d'archives payantes.

A l'heure actuelle, les articles proviennent surtout de quotidiens américainstel que le Wahington Post ou le New York Times.

Google souahite au fil des années, élargir les articles proposés au monde entier en proposant des archives numériques du plus petit hebdomadaire au grands quotidien nationaux.


dimanche 7 septembre 2008

Google Chrome : mise en garde de l'autorité allemande de sûreté

L'autorité allemande de sûreté des techniques d'information (BSI) recommande un usage dans des cas limités de Google Chrome car Google peut lire les adresses consultées lors des sessions de surf de l'utilisateur.

Plusieurs innovations de Chrome sont intéressantes tel que le dispositif permettant d'isoler la consultation de chaque site, de telle sorte qu'en cas d'un problème rencontré sur une page web cela n'oblige pas de fermer de façon simultanée toutes les autres pages en cours de consultation.

Les premiers utilisateurs sont nombreux à signaler la vitesse du navigateur, la fenêtre unique permettant d'afficher à la fois l'adresse du site visité et de taper une recherche. Beauoup apprécient également la fonction «Incognito» qui permet de visiter un site internet sans en laisser la trace sur votre PC.

Quels sont les 10 services qui ont le plus marqué ces 10 années de Google ?

Pour continuer dans notre série "10ème anniversaire", voici un classement établi par les lecteurs de Zorgloob Logiciels des 10 services Google préférés. Chaque service est évalué par une note de 0 à 10 par les lecteurs puis un classement est établi en fonction de la note moyenne et à partir d'un seuil de vote minimal. Le score en % est établi en multipliant la note moyenne par 10.

lire la suite ...

http://www.zorgloob.com/2008/09/10-ans-de-google-en-10-services.asp

mercredi 3 septembre 2008

Google Chrome - un nouveau navigateur internet

Google après avoir fait l'analyse que nous consultons des pages de plus en plus élaborées, comportant parfois même des applications puissantes et interactives nous propose un navigateur qui devrait selon eux repenser complètement la navigation Internet.

Ils viennent dont de lancer une version bêta d’un nouveau navigateur open source : Google Chrome.

Chaque onglet est indépendant de manière à empêcher qu’un onglet bloqué contamine les autres et ainsi puisse fournir une protection contre les sites à risque.

Selon Google le moteur JavaScript V8 est plus puissant que les navigateurs actuels de manière à faire fonctionner la prochaine génération d'applications web que les navigateurs actuels ne permettent pas encore de créer.

Ils signalent également que le développement de Google Chrome est loin d’être terminé. La version bêta pour Windows a été lancée afin d'amorcer un débat plus large et recueillir les réactions des utilisateurs. Les versions Mac et Linux sont en cours de développement.

Le point de départ constitue les nombreux projets open source dont ils ont notamment utilisé des composants provenant d’Apple Webkit et de Mozilla Firefox. Dans le même esprit, le code de Google Chrome sera aussi open source. Ils comptent ainsi collaborer avec l’ensemble de la communauté afin de faire avancer le web en général, lequel est un monde qui innove constamment pour nous offrir de nouvelles possibilités. Google Chrome veut en fait partie et Google espère que son navigateur contribuera à l'améliorer.

Télécharger Google Chrome :

http://www.google.com/chrome/?hl=fr&brand=CHMG&utm_source=fr-hpp&utm_medium=hpp&utm_campaign=fr